Rendre compte de l’état de la recherche [à Paris 1 Panthéon-Sorbonne]

#1257 est née en décembre 2018 afin de rendre accessible au plus grand nombre les recherches menées au sein de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle propose ainsi un format adapté avec des textes rédigés dans un langage compréhensible de tous et une riche iconographie. Cette revue a pour ambition de donner à lire et à découvrir l’état de la recherche à l’université, mais aussi de témoigner des actions qui animent son quotidien.
Au-delà de l'affirmation de ce que nous sommes et de nos valeurs, cette revue s'attache surtout à éclairer ce que nous désirons, collectivement, apporter à la vie de la Cité : une réflexion, de la pédagogie et des clefs pour comprendre le monde qui nous entoure, dans nos disciplines.

Le dernier numéro : ce que le genre fait aux sciences humaines et sociales (n° 3)

En cette fin d’année 2020, #1257 vous propose d’explorer son troisième numéro, sur le thème du genre, intitulé « Ce que le genre fait aux sciences humaines et sociales ». Pour ce dossier, les trois éditrices invitées, Armelle Andro, Marie Garrau et Alexandrine Guyard-Nedelec, se sont entourées d’enseignantes et d’enseignants issus des différentes disciplines de l’université afin d’étudier le genre sous tous ses angles. Leurs articles s’attachent à démontrer qu’il est un outil de décryptage de l’actualité et d’analyse des rapports sociaux.

Au sommaire de ce numéro

  • La question : Netflix : jusqu’où va le scroll ?
  • Hommage : Dominique Kalifa (1957 – 2020)
  • Le débat : Que disent les noms d’époque de notre compréhension du passé ?
  • Dossier : Ce que le genre fait aux sciences humaines et sociales
  • Les chiffres clefs : La violence de genre : une exposition souvent plus forte des jeunes femmes
  • Université d’avenir : Huit universités européennes s’allient pour que nos sociétés deviennent plus résilientes
  • Réussites : Une découverte archéologique « haute en couleurs » / Nos étudiants ont du talent
  • La Recherche en actions : Sur les routes de France avec Perrine Val, historienne du cinéma
  • Grand angle : L’impact d’évènements de santé sur la tolérance vis-à-vis du risque / Déesse guerrière à Wuppertal : autour d’une statue d’Arno Breker / Entretien avec Sharon Cowan : les violences sexuelles à l’université / Internet signe-t-il la fin de la vérité ?
  • Portfolio : Claps historiques en Sorbonne
  • Regards sur : sélection d'articles de nos chercheurs et enseignants-chercheurs publiés sur The Conversation
  • Veni, Vidi… Panthéon-Sorbonne : Faire front face à la barbarie et l’obscurantisme
  • Parutions : Michele Papa, Éléonore Challine et Paul-Louis Roubert, Nicolas Offenstadt, Catherine Kaukinen, Michelle Miller et Rachael A. Powers, Dominique Kalifa, Philippe Boutry, Pascal Ory, Marie-Pierre Rey, Isabelle Sommier, Jean-Claude Caron, Johann Chapoutot, Venita Datta, Laurent Douzou, Jeanne Moisand, Emmanuelle Retaillaud, Willa Z. Silverman, Carlotta Sorba et Miles Taylor.

 

Pour aller plus loin

Claps historiques en Sorbonne (Portfolio)

Avec ses bâtiments chargés d’histoire, l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne se mue parfois en décor de cinéma... le temps d’un tournage. Elle a notamment accueilli des tournages de films d’époque. Les équipes techniques se mêlent ainsi aux comédiens en costume créant une ambiance toute particulière qui invite à remonter le temps...

Le portfolio complet de Pascal Levy dans la photothèque de l'université

Les violences de genre : une exposition souvent plus forte des jeunes femmes

Les mouvements #MeToo et les dénonciations dans les médias ont donné davantage de visibilité aux violences sexuelles vécues par les femmes dont les auteurs sont très massivement des hommes. Cependant, les violences sexuelles ne constituent qu’une forme des violences de genre, qui peuvent notamment être physiques ou psychologiques et se combiner entre elles dans un continuum de gravité. Les données de l’enquête VIolences et RApports de GEnre (VIRAGE, Ined, 2015 ; Brown et al., 2019) permettent de mettre en évidence ces différences d’exposition.

► Consulter les publications issues des données de l’enquête Virage

Huit universités européennes s’allient pour que nos sociétés deviennent plus résilientes

En juin 2020, les huit universités membres de l’alliance Una Europa ont franchi une étape supplémentaire et ont dévoilé leur nouvelle identité ainsi que leur nouveau site web et leur manifeste. Alors que l’Europe et le monde traversent une crise sans précédent, les huit présidents des établissements membres ont signé une tribune sur le monde d’après la pandémie. Ils défendent l’importance de la collaboration internationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche comme outils pour surmonter les différents aspects de la crise.

► Découvrir le manifeste d’Una Europa

Contribuer à #1257

Appel à contributions

La rédaction de #1257 lance un appel à contributions pour ses prochains numéros. Vous êtes chercheur, enseignant-chercheur ou doctorant à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et vous souhaitez apporter un éclairage sur un sujet précis ou tout simplement partager vos objets de recherche ? Complétez le formulaire pour envoyer vos propositions d’articles.

Pourquoi contribuer ?

Doctorants, chercheurs et enseignants-chercheurs, la rédaction fait appel à vous pour faire vivre #1257 et participer ainsi à la valorisation de la recherche de l’université. Plus que de revendiquer son appartenance à la communauté scientifique de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, contribuer à #1257 c’est aussi :

  • mieux faire connaître vos objets de recherche, votre laboratoire, votre institut ou votre UFR ;
  • bénéficier d’une visibilité importante avec un tirage à près de 10 000 exemplaires pour chaque numéro et des prolongements sur le web avec environ 20 000 visites sur le site chaque jour ;
  • ouvrir vos travaux aux partenaires médias et contacts presse de l’université ;
  • rendre accessibles au plus grand nombre vos recherches ;
  • participer activement au rayonnement de notre université et œuvrer à la reconnaissance nationale et internationale de sa contribution scientifique.

Comment contribuer ?

Le dossier thématique du numéro 3 de #1257 sera consacré au genre. Les éditeurs invités qui le coordonneront ne sont pas encore connus. Dès qu'ils le seront, n’hésitez pas à les contacter pour toute proposition d’article.

  • La procédure d’envoi

    Les propositions spontanées d’articles et les propositions d’articles relatives au dossier thématique doivent être envoyées via le formulaire disponible sur l'intranet.

  • Le format
    • Les articles doivent respecter un format court : 9 000 signes (espaces compris) au maximum pour les propositions spontanées et 12 000 signes (espaces compris) au maximum pour les propositions relatives aux dossiers thématiques
    • Les notes de bas de page doivent être limitées le plus possible. Il est néanmoins envisageable de faire figurer quelques notes à la fin du texte si cela est nécessaire. 
    • Les citations en latin ou en grec doivent être évitées.
    • Le texte doit comporter un titre, un court chapô et des intertitres. Le découpage en sections et sous-sections n’est pas souhaité.
    • En fin de texte, le contributeur doit préciser sa discipline, son UFR et/ou laboratoire de rattachement ainsi que l’intitulé de son poste.
    • Idéalement, le contributeur doit accompagner son texte d’une proposition d’illustration. Celle-ci doit être en haute définition et préférablement libre de droit. Si ce n’est pas le cas, les éventuels crédit et légende doivent être précisés.
  • Conditions de publication
    • Les propositions spontanées d’articles seront soumises au comité éditorial de la revue qui se réserve le droit de les modifier, en accord avec leurs auteurs, en amont de la publication.
    • L’acceptation d’un article n’implique aucun engagement quant à la date de parution, la programmation des numéros de la revue étant arrêtée longtemps à l’avance.

Le Comité éditorial

Rôle du comité éditorial

Le comité éditorial définit les grandes orientations de la revue, propose des sujets de dossiers thématiques et sélectionne les articles reçus suite aux appels à contribution. Il se réunit régulièrement avant la publication de chaque numéro. Il se compose d’enseignants-chercheurs issus des trois grands champs disciplinaires propres à l’université  ainsi que de personnels de la direction de la Recherche et de la Valorisation et de la direction de la Communication.

Composition du comité éditorial

  • Selma Akkari, chargée des relations presse (DIRCOM)
  • Pierre Bonin, vice-président recherche et professeur d’histoire du droit
  • Mireille Bacache, professeure de droit
  • Gwenaël Cuny, responsable du pôle information presse et veille (DIRCOM)
  • Isabelle Gasnault, adjointe à la directrice générale des services
  • Maria Gravari-Barbas, vice-présidente aux relations internationales et professeure de géographie
  • Sandra Laugier, professeure de philosophie
  • Pascal Lévy, photographe (DIRCOM)
  • Franck Paquiet, directeur de la DIRCOM
  • Jérémy Pires, adjoint au directeur de la DIREVAL et responsable du collège des écoles doctorales
  • Camille Salinesi, professeur de mathématiques
  • Hélène Sirven, vice-présidente recherche et maîtresse de conférences en sciences humaines appliquées à l’art
  • Éric Zyla, directeur de la DIREVAL

#1257larencontre

Dans le prolongement de chaque numéro, #1257larencontre offre un prolongement scientifique aux idées développées par les chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants au sein des pages du dossier thématique qui constitue le cœur de la revue. Autour d'un grand témoin et des éditeurs invités, cet évènement, ouvert au public, permet de confronter les éclairages et les approches scientifiques sur un sujet d'actualité ou de société.